Les dispositifs de protection électriques

Sep 11, 2020 Information, Normalisation
Disjoncteur 30mA

Les risques liés à l’électricité

Les risques liés à l’électricité peuvent être catégorisés en 4 groupes, 2 liés aux risques potentiels pour le matériel et 2 liés aux risques humains :

  • Le court-circuit : Contact entre la phase et le neutre provoquant une forte augmentation de l’intensité ;
  • La surcharge : Résultat d’une forte intensité dans un conducteur isolé à section insuffisante. C’est la chaleur provoquée par effet Joule qui provoque la surchauffe. Le conducteur isolé se définit par l’âme (partie métallique) et l’isolant qui l’entoure ;
  • Le contact direct : Contact du corps humain avec un conducteur sous tension et le sol ;
  • Le contact indirect : Contact du corps humain avec la masse électrique (carcasse métallique) d’un appareil électrique accidentellement sous tension : défaut d’isolement.

Les dispositifs de protection

Pour éviter au maximum les risques potentiels, il existe plusieurs dispositifs de protection dont la figure 1 indique les schémas électriques. Ces dispositifs permettent de protéger des risques électriques selon 4 principes :

  • La protection thermique qui protège de la surchauffe liée à la surcharge de courant ;
  • La protection magnétique d’un électroaimant qui coupe le circuit lors de court-circuit ;
  • Le coupe-circuit ou sectionnement automatique suite à l’activation d’une protection ;
  • Le coupe-circuit mécanique simple.

Le disjoncteur dispose de la protection thermique et également magnétique contre les courts-circuits et les surcharges (figure 2). En lui rajoutant un tore magnétique, il devient différentiel. Il protège l’individu des fuites de courant d’un matériel disposant d’une masse métallique. La fonction différentielle va comparer l’intensité de la phase aval et de l’intensité du neutre aval en retour. Le courant est coupé si cette valeur est supérieure à la sensibilité du disjoncteur différentiel.

Il existe également l’interrupteur différentiel possédant uniquement la protection contre les fuites de courant et de coupe circuit automatique. Les dispositifs de protection tels que l’interrupteur différentiel et le disjoncteur différentiel sont des Dispositifs à courant Différentiel Résiduel (DDR). Les DDR avec une sensibilité de protection de 30 mA sont des Dispositifs Différentiels à Haute Sensibilité (DDHS).

Les dispositifs de protection électrique :  Schémas électriques des principaux dispositifs de sécurité dipolaires : a) le coupe circuit avec porte fusible type gG – b) l’interrupteur simple – c) l’interrupteur différentiel – d) le disjoncteur – e) le disjoncteur différentiel
Figure 1 Schémas électriques des principaux dispositifs de sécurité dipolaires : a) le coupe circuit avec porte fusible type gG – b) l’interrupteur simple – c) l’interrupteur différentiel – d) le disjoncteur – e) le disjoncteur différentiel
Les dispositifs de protection électriques : Principe du disjoncteur dipolaire : protections thermique et magnétique
Figure 2 Principe du disjoncteur dipolaire : protections thermique et magnétique

Les types de protection

Selon le courant, il existe 3 types de DDR notés AC, A et B. Les types AC et A sont les plus répandus dans les habitations (tableau 1).

Dans le cas d’un AGCP de type S (sélectif), le DDR s’enclenchera avant l’AGCP afin d’isoler le défaut au lieu de couper toute l’installation. Le déclenchement de l’AGCP aura alors un retard de 80 ms.

Type de différentielTexte de la norme NF C15-100Utilisation principale
ACDéclenchement assuré pour des courants différentiels alternatifs sinusoïdauxToutes utilisations standard
ADéclenchement identique au AC + courants différentiels continus pulsésUtilisations standards + appareils générant des courants redressés : plaque de cuisson, et le lave-linge, …
BDéclenchement identique au A + courants différentiels continus lisses.En plus des utilisations ci-dessus, tout appareillage ou installation générant des courants continus.
Tableau 1 Déclenchement du différentiel en fonction du courant

Ces bases d’électricité sont nécessaires afin de réaliser le diagnostic selon la norme FD C16-600.

Laisser un commentaire