Tableau de répartition

Sep 11, 2020 Information, Normalisation
Tableau électrique - Nice Diagnostic

Le tableau de répartition est le relais de distribution de l’électricité à tous les appareils de l’habitation. On parle également de Tableau Général Basse Tension (TGBT). Dans les nouvelles installations, la Gaine Technique du Logement (GTL) intègre le tableau de répartition . Il permet de contrôler l’alimentation de l’installation électrique des appareils en les sécurisant des risques potentiels au moyen de disjoncteurs.

Le Tableau de répartition

Le tableau de répartition est composé d’une ou plusieurs rangées. Le premier élément est en général un dispositif à courant différentiel résiduel (DDR) qui protège des fuites de courant de toute la rangée (figure 1). Ce DDR ajoute la fonction différentielle à plusieurs disjoncteurs divisionnaires. Un pontage en amont relie la phase et le neutre. La partie avale des disjoncteurs divisionnaires relis les différents appareils qu’ils protègent selon le calibre nécessaire. Les conducteurs sont adaptés à l’appareil. La figure 2 présente quelques exemples de sections de conducteurs selon les appareils raccordés aux disjoncteurs adéquats.

Rangée d’un Tableau Générale Basse Tension
Rangée d’un Tableau Générale Basse Tension

Relation entre section du conducteur et ampérage
Figure 2 Relation entre section du conducteur et ampérage

Les classes d’appareil

En plus de la fonction différentielle, il est obligatoire de relier certains appareils à la terre (classe 1). Il existe 4 classes de sécurité :

ClasseSymboleDescription
0 Matériel possédant uniquement une isolation fonctionnelle mais pas de liaison à la terre des masses métalliques. Interdit en Europe.
1Matériel possédant une isolation fonctionnelle et liaison à la terre des masses métalliquesMatériel possédant une isolation fonctionnelle et liaison à la terre des masses métalliques.
2 Matériel possédant une double isolation des parties actives (isolation fonctionnelle et matérielle). Pas de liaison à la terre des parties métalliquesMatériel possédant une double isolation des parties actives (isolation fonctionnelle et matérielle). Pas de liaison à la terre des parties métalliques.
3Matériel de Classe II équipé d'un transformateur TBTS (Très Basse Tension de Sécurité)Matériel de Classe II équipé d’un transformateur TBTS (Très Basse Tension de Sécurité).
Tableau 1 Classification des matériels électriques

Les principales différences entre les appareils de Classe I et de classes supérieures sont :

  • Classe 1 : Protection via la prise de terre (risques de contact direct) ;
  • Classes 2 et 3 : Aucune partie accessible ne peut être soumise à une tension dangereuse même à la suite d’un premier défaut (risques de contact direct). La protection est maximum pour l’utilisateur quelles que soient les prises secteurs utilisées.

La mise à la terre

L’installation qui relie les appareils à la terre est donc une double sécurité pour l’utilisateur en plus du DDR pour les classes 1. L’installation de mise à la terre se compose de plusieurs éléments (figure 3) :

  • La prise de terre qui doit être reliée à une terre dont la résistance < ;
  • Le conducteur de terre relié à la barrette de Terre. Ce conducteur doit avoir une section de 16 mm² pour un conducteur en cuivre isolé. A nu, la section est de 25 mm² pour le cuivre et 50 mm² pour un conducteur en acier galvanisé ;
  • La barrette de terre qui est démontable ;
  • Le Conducteur Principal de Protection (CPP) qui relie la barrette de terre au répartiteur de terre du TGBT.
  • La Liaison Equipotentielle Principale (LEP) / Liaison Equipotentielle Supplémentaire (LES) qui permet de protéger des parties métalliques d’une installation en les reliant à la terre (LES pour les locaux contenant des points d’eaux type baignoire et douche). Elles peuvent être directement reliées à la barrette de terre ou interconnectées dans une boîte de dérivation dans laquelle un conducteur de protection arrive au TGBT ;
  • Chaque appareil de classe 1 doit avoir un conducteur de protection relié au répartiteur de terre du TGBT ;
  • Pour les immeubles, un bornier de terre localisé dans la colonne de terre relie généralement le CPP.
  • Installation de mise à la terre
Figure 3 Installation de mise à la terre

Ces bases d’électricité sont nécessaires afin de réaliser le diagnostic selon la norme FD C16-600.

Laisser un commentaire